Skip to content

methodo_atelier_art_therapie

Objectif « 3 S » : Savoir, Savoir-faire et Savoir-être

CEPFOR a créé et développé une offre de séminaires de formation innovants, plus didactiques et moins théoriques, délibérément centrés sur l’analyse et l’amélioration des pratiques professionnelles. C’est notamment la mise en place du DPC, Développement Professionnel Continu, qui a encouragé CEPFOR dans sa démarche, plaçant les pratiques professionnelles au cœur de l’acte de formation.

Basés sur une pédagogie interactive où le participant est acteur de sa formation, les programmes de CEPFOR sont construits autour de trois piliers : l’intégration des savoirs, des savoirs-faire et des savoirs-être. A terme, l’ambition pour le stagiaire formé est de transférer et d’appliquer les compétences et les connaissances nouvelles dans son environnement professionnel pour améliorer la qualité des soins et la sécurité du patient.

Cette ligne directrice se retrouve logiquement dans l’évaluation de la formation, qui ne peut plus se contenter uniquement d’évaluer la satisfaction du stagiaire.

Aussi, CEPFOR propose 3 temps d’évaluation aux participants :

Analyse des pratiques professionnelles

Elle permet aux futurs stagiaires de faire un bilan de leurs pratiques et connaissances autour de la thématique du séminaire. Le stagiaire est alors acteur avant même que la partie formative ne commence.
Suite à son auto-évaluation, il détermine conjointement avec CEPFOR ses besoins en formations et peut se projeter dans une démarche continue d’amélioration de ses pratiques.

Evaluation et satisfaction

Cette évaluation est importante pour l’organisme de formation, elle permet de connaître la satisfaction des stagiaires en fin de formation et d’évaluer l’atteinte des objectifs pédagogiques.
C’est une évaluation de progrès pour l’organisme.

Evaluation de l’impact de la formation sur les pratiques professionnelles

L’évaluation des acquis est un temps de formation et non de contrôle. C’est la raison pour laquelle le même questionnaire est proposé en début et en fin de formation.
Sur ce même principe, le stagiaire ne repart pas avec une note. Pour autant, le formateur évalue, sur la base du document rempli par les stagiaires, les écarts à la norme attendue et les progrès réalisés. Il peut réajuster si nécessaire.